La FARAPEJ, une Fédération d'Associations pour se Former, Réfléchir et Agir sur la Prison et la Justice.




La FARAPEJ vous souhaite une bonne année 2018 !




Lancement des XXIIe Journées Nationales Prison !

Les 22e Journées Nationales Prison vont s'ouvrir : dès la semaine prochaine, du 23 au 29 novembre 2015, plusieurs dizaines de manifestations sont prévues dans toute la France, autour de la thématique "Moins punir par la prison pour mieux reconstruire : combattre les effets destructeurs de notre système pénal".

Malgré les événements dramatiques qui nous laissent tous et toutes encore choqué·e·s, le GNCP a décidé de maintenir la campagne nationale.

Les JNP 2015 sont donc lancées. Devant des événements d'une violence inouïe et qui provoquent un déferlement de réactions sous l'émotion, nous proposons de continuer à faire ce qui est au cœur des associations et aumôneries : construire une société plus solidaire, prendre le temps de la réflexion et s'inscrire dans la durée. Plus que jamais, nous avons un rôle à jouer.

Nous vous souhaitons à toutes et à tous de riches débats, de belles rencontres, de très bonnes Journées Nationales Prison 2015.
 
Pour aller plus loin :

- Le programme des événements et manifestations organisées dans le cadre des JNP 2015.

- Le communiqué annonçant les Journées Nationales.

Lire la suite...

Retours sur la rencontre avec Gérard de Coninck et Hans Claus


Le vendredi 6 novembre dernier, la Farapej recevait Hans CLAUS, directeur de prison en Belgique et sculpteur, et Gérard de CONINCK, ancien directeur de prison, maître de conférences à l'Université de Liège et membre du Conseil de Surveillance des prisons de Belgique.

A la lumière de son ouvrage co-signé avec Guy Lemire, « Être directeur de prison. Regards croisés entre la Belgique et le Canada », Gérard de Coninck a introduit la soirée en traçant les grandes lignes de la politique pénitentiaire belge et en soulignant l'originalité du projet de Hans Claus.


Hans Claus, artiste et directeur de prison, porte en Belgique le projet « De Huizen », ou « Les Maisons ». Il a présenté sa conception des « Maisons de détention », petits établissements à l'échelle d'une communauté de vie, regroupant 10 à 30 personnes maximum et intégrées dans leur environnement. Convaincu que le modèle pénitentiaire actuel est dépassé, il propose un modèle qui se veut un pas de plus vers l'utopie, affirmant « notre association s'arrêtera quand la dernière porte de prison se refermera ».




Pour rappel, la prochaine rencontre avec des auteur·e·s se déroulera :


Le vendredi 4 décembre prochain, à partir de 18h45.

en compagnie de M. Pierre-Victor Tournier
Directeur de recherches au CNRS (en retraite)

Siège de la Fédération
22, rue Neuve des Boulets - 75011 Paris 


Inscriptions et informations complémentaires : farapej@farapej.fr

Lire la suite...

Présentation du groupe de travail "Internet en prison"

La FARAPEJ, le CLIP et le Courrier de Bovet lancent un groupe de travail inter-associatif sur le développement d'Internet et les enjeux du numérique en prison.

La prison demeure aujourd'hui dans un temps pré-Internet qui n'a plus aucun rapport avec le monde extérieur, qui porte atteinte aux droits des personnes incarcérées - et interroge fortement dans la perspective de "réinsertion" qu'elle affiche.

Au dehors, la société n'attend pourtant pas pour évoluer, et la question n'est pas tant de savoir si Internet fera son entrée en détention, mais quand, et dans quelles modalités.

Il y a un donc un enjeu réel à dessiner aujourd'hui une vision associative ambitieuse du développement des technologies de l'information et de la communication en détention et de son usage par les personnes privées de liberté, en veillant notamment à ce que celle-ci ne vienne pas renforcer la déshumanisation de l'espace carcéral par la suppression toujours plus poussée des contacts humains.

Rejoignez-nous pour entreprendre ce travail !

Plus d'informations sur la présentation et les objectifs du groupe de travail ici !

Lire la suite...

La Fédération organise des rencontres avec Hans Claus, Gérard de Coninck et Pierre Victor Tournier


La Fédération des Associations Réflexion-Action, Prison et Justice (FARAPEJ) organise régulièrement des rencontres autour d'un·e auteur·e et de leurs publications récentes.
Pour l'année 2015-2016, nous proposons de nouvelles rencontres avec des personnalités ayant écrit sur le monde Prison-Justice. Ainsi, nous avons le plaisir de vous convier aux prochains rendez-vous :

Vendredi 6 novembre 2015, en compagnie de :
Hans CLAUS
, directeur de prison, secrétaire de l'association Les Maisons, artiste ;
Gérard de CONINCK, ancien directeur de la prison de Lantin, maître de conférences à l'Université de Liège, membre du Conseil de Surveillance des prisons.
A partir des ouvrages de ces deux auteurs, les échanges porteront sur les frontières de la politique pénitentiaire belge et permettront de proposer, au travers de l'exemple des Maisons de détention, une refonte en profondeur de nos systèmes punitifs.

Vendredi 4 décembre 2015, en compagnie de :
Pierre Victor TOURNIER
, Directeur de recherches au CNRS (en retraite)
Plus d'un an après la loi du 15 août 2014 instaurant, entre autres, la peine dite de contrainte pénale, les échanges permettront de dresser un premier bilan de cette mesure, et de déterminer si cette loi est effectivement celle du "petit nombre", pour reprendre les propos de l'auteur.

Ces rencontres se dérouleront au siège de la Fédération. Elles sont ouvertes à toutes personnes intéressées ; n'hésitez donc pas à diffuser cette invitation dans vos associations et autour de vous. Le nombre de places étant toutefois limité, nous vous demandons de bien vouloir vous inscrire à l'adresse : farapej@farapej.fr.

Pour une présentation détaillée des ouvrages des auteurs, suivre ce lien.

Lire la suite...

Pour un développement d'Internet et des outils numériques en prison(s).

L’usage d’Internet, et plus largement des outils numériques, est devenu incontournable dans nos sociétés. La FARAPEJ s'inquiète du fossé numérique grandissant entre les personnes du monde libre et les personnes détenues, et milite dans le sens d'un d'un développement d'Internet et des outils numériques en détention. 
A cette fin, elle lance un groupe de travail autour de ces thématiques qui comprend plusieurs associations adhérentes et est ouvert à des associations extérieures à la FARAPEJ qui souhaiteraient y contribuer. 
Informations, actualités, rapports et documentations au travers de la page dédiée : http://farapej.fr/Dossiers/TIC-Prison/

Lire la suite...

Travail pénitentiaire : Le Conseil Constitutionnel ne peut pas se dérober !

La FARAPEJ est signataire de la tribune sur le travail en prison, publiée dans le journal Libération du 23 septembre 2015. Pour lire la tribune :
Cette tribune fait suite à la question prioritaire de constitutionnalité (QPC) relative à la conformité aux droits et libertés que la Constitution garantit de l'article 33 de la loi dite pénitentiaire du 24 novembre 2009 ; à cette occasion, plus de 350 universitaires avaient déjà fait part de leur volonté de voir le Conseil Constitutionnel revenir sur ce « déni de droit » qu'est le travail pénitentiaire.

L'article litigieux dispose notamment que « la participation des personnes détenues aux activités professionnelles organisées dans les établissements pénitentiaires donne lieu à l'établissement d'un acte d'engagement par l'administration pénitentiaire. Cet acte, signé par le chef d'établissement et la personne détenue, énonce les droits et obligations professionnels de celle-ci ainsi que ses conditions de travail et sa rémunération ». En cause, l'exclusion des personnes détenues des droits sociaux fondamentaux...

En 2013 déjà, le Contrôleur Général des Lieux de Privation de Libertés estimait, aux côtés des associations, des rapports parlementaires, que le moment était venu de légiférer. Cette tribune interpelle donc le Conseil Constitutionnel pour qu'il mette fin à ce régime juridique archaïque à l'occasion de sa décision qui sera rendue vendredi 25 septembre, faisant suite à l'audience publique du mardi 15 septembre.

Lire la suite...

Cousu main -- Une action de l’Institut du monde arabe en milieu pénitentiaire

Présenter le monde arabe, son histoire, les différents aspects de sa culture au cours d’un cycle de découverte : des conférences, des ateliers artistiques, fait partie des actions éducatives que l’Institut du monde arabe a coutume de proposer à ses publics en milieu pénitentiaire.

A la Maison d’arrêt des femmes de Versailles, l’action culturelle est plus ambitieuse. Plusieurs mois, vingt-six lundis, pour raconter le monde arabe, pour apprendre à coudre, coudre des vêtements somptueux, réaliser une exposition qui rend compte du travail accompli.

Entre dix et quinze femmes sont venues, d’abord par curiosité, puis ensuite par plaisir aux conférences et à l’atelier.

Au fil des semaines, grâce à la disponibilité, à la générosité et à la créativité de la styliste, elles ont cousu. Leur premier ouvrage, elles l’ont fait chacune pour soi. Puis, elles se sont parlées, entre-aidées pour que les gilets et les caftans soient encore plus beaux. Elles ont pu continuer à coudre en cellule parce qu’il fallait que les pièces soient terminées, belles.

Elles ont imaginé, longuement, avec la scénographe comment présenter les ouvrages qui les racontent, qui sont une partie d’elles-mêmes hors les murs. Elles ont livré leurs sentiments dans les textes qu’elles ont écrits et dans les mots qu’elles ont dit dans le film et délivrer « certains instants de bonheur »

Ainsi, l’exposition « Cousu main » est devenue réalité.

Cette exposition est organisée par l'Institut du monde arabe et la Maison d'Arrêt pour femmes de Versailles, et réalisée grâce au soutien de la Fondation EDF sous égide de la Fondation de France. Avec le concours du Ministère de la Justice - Direction de l'administration pénitentiaire.

Elle est présentée dans le Musée jusqu'au 4 octobre puis à la fondation EDF et dans les établissements du ministère de la Justice.

Dans le cadre des Journées européennes du patrimoine, entrée gratuite les 19 et 20 septembre.

Contact champ social et public empêché : Sylvain Robin (srobin@imarabe.org)


Lire la suite...

XXIIe Journées Nationales Prison, du 23 au 29 novembre 2015

Les Journées Nationales Prison sont à l'origine une initiative de la FARAPEJ, lancées dès la création de la Fédération en 1991. 

Depuis une quinzaine d'années, les JNP sont organisées par le Groupe National de Concertation Prison qui regroupe L’ANVP, les Aumôneries catholique, protestante et musulmane des prisons, la CIMADE, la Croix-Rouge française, la FARAPEJ, la FNARS, le GENEPI, le Secours catholique et l’UFRAMA. 
Pour cette année 2015, les différents événements se structureront autour d'une thématique élargie:
Cette dernière, très vaste, doit permettre non seulement d'aborder les effets déstructurants de notre système carcéral, mais également d'interroger les axes de notre système pénal dans son ensemble, notamment à l'aune de la récente loi du 15 août 2014.
Il s'agira cette année des 22èmes JNP; elle se dérouleront du 23 au 29 novembre 2015.
Pour plus d'informations, n'hésitez pas à consulter la présentation générale de la thématique, les éléments de contextualisation contenus dans le dossier, ou encore à télécharger l'affiche. Vous pourrez également prendre connaissance de la liste des manifestations.
Plus d'informations sur le site dédié.


Lire la suite...

Inscrivez-vous à un stage de formation à HAMBOURG du 3 au 10 mai 2015

La FARAPEJ et Dock Europe e.V proposent une rencontre bi-nationale, en présence d’actrices et d’acteurs de jeunesses d’Allemagne et de France à Hambourg du 3 au 10 mai 2015.
Le séminaire « L’interculturel dans l’accompagnement social des mineur-es et jeunes majeur-es ayant connu la prison » réunira des actrices et des acteurs engagés dans la réinsertion sociale et professionnelle des jeunes sortant-es de prison.
Cette formation s’adresse à toute personne qui travaille en lien avec des enfants ou des jeunes majeur-es qui sont ou qui ont été incarcéré-es.
Aucune compétence particulière n'est exigée en matière de maîtrise d'une langue étrangère : une traduction sera assurée pendant tout le séminaire.
L'expérience de la mobilité ouvre de nouvelles perspectives, dans un premier temps pour les acteurs et les actrices du travail social agissant auprès de jeunes en réinsertion après une incarcération. Cette mobilité est également un moteur de sortie de délinquance pour ces publics en grande vulnérabilité. En effet, cette ouverture et découverte de l’autre (et de soi-même) participe à la lutte contre la récidive. En découvrant des compétences dont ils n’ont d’abord pas conscience (et qui pourraient être reconnues par le travail social), les jeunes acquièrent plus de confiance en eux, ce qui leur permet ainsi de sortir des logiques d’enfermements.
Pour atteindre cet objectif, nous souhaitons, dans un premier temps, former les actrices et les acteurs de la réinsertion sociale et professionnelle pour qu’ils deviennent des démultiplicateurs de mobilité auprès des jeunes.
Envie de découvrir les réalités de terrain de chacun de ces deux pays et partager vos expériences avec des pairs ? Envie de permettre aux jeunes que vous accompagnez de participer par la suite eux-mêmes à un échange bi-national ?
Inscrivez-vous auprès de la farapej (farapej@farapej.fr)

Lire la suite...

Revue Prison Justice : sortie des actes du colloque 2013

En novembre 2013, la FARAPEJ organisait à l'occasion de la clôture des Journées Nationales Prison un colloque sur le thème

« Santé en prison, entre logique pénale et logique médicale - du détenu malade au malade détenu ? » 

 Le comité de rédaction de la revue Prison Justice a travaillé depuis à la publication des actes de ce colloque dans un numéro hors-série, désormais disponible, afin de continuer la réflexion sur le sujet.

Vous pouvez les commander à l'aide de ce bulletin :
http://revue.farapej.fr/Abonnement_don_informations.pdf

Le 30 novembre 2013, la Farapej organisait un colloque en clôture des Journées Nationales Prison. Vingt ans après la réforme de 1994 qui transférait la prise en charge sanitaire des détenus de l'administration pénitentiaire au service public hospitalier, les personnes détenues restent en moins bonne santé que la moyenne des français. Les associations adhérentes de la Farapej constatent au quotidien, auprès des personnes incarcérées et de leur famille, cet état de santé souvent dégradé à l'entrée mais aussi les conséquences de la détention sur les personnes ou les difficultés d'accès qui peuvent perdurer dans l'accès soins.
Au-delà de cet état des lieux, les intervenants ont analysé les tensions entre deux institutions et deux logiques, pénitentiaire d'une part et médicale d'autre part. Quelle est la situation de la personne soumise à la double épreuve de l'incarcération et de la maladie ? Quel projet ont pour elles les deux institutions, pénitentiaire et médicale ? Entre impératif de soins et impératif de sécurité, quelles sont les divergences de point de vue, de pratiques, d'objectifs, et quelles sont les perspectives ?

Ces actes reprennent les contributions des intervenants qui se sont succédés au cours de quatre tables rondes pour apporter un éclairage à ces multiples questions.

Lire la suite...

Journées de réflexion et assemblée générale de la FARAPEJ

Les 13 et 14 mars15, à l'occasion de son assemblée générale, la FARAPEJ organise les Journées de Réflexion Annuelles de la FARAPEJ.
Cette année, nous avons prévu de travailler autour du thème des Journées Nationales Prison 2015 qui vient d'être choisi par le Groupe National de Concertation Prison (GNCP), sur  proposition de la FARAPEJ. Vous trouverez une présentation préliminaire du thème par le GNCP en pièce jointe ou en suivant ce lien: http://jnp.farapej.fr/JNP2015/JNP2015-annonce-interne-du-theme-par-le-gncp.pdf 

Le thème 2015 est au cœur de l'objet de notre fédération puisqu'il s'agit de réfléchir aux moyens de limiter les effets destructeurs de l'incarcération et plus largement du système pénal et aux manières de rendre l'action du système pénal plus constructive.
L'un des thèmes que nous souhaiterions aborder est la manière dont les actions des associations de la fédération contribuent à identifier et à limiter ces effets destructeurs et permettent d'avancer vers une justice plus humaine.

Vous retrouverez toutes les informations en suivant ce lien : http://jraf2015.farapej.fr/
N'oubliez pas de vous inscrire sur ce formulaire !
Informations pratiques : 
La journée du vendredi 13 mars se déroulera à la cité Saint Martin (4 rue de l'Arsenal, 75004 PARIS) tandis que la journée du samedi 14 mars aura lieu à l’École Nationale de la Magistrature (3 ter quai aux fleurs, 75004 PARIS - métro Cité, Hôtel de Ville).

Lire la suite...

Hommage de la FARAPEJ à Frédérique Clément

Frédérique Clément, salariée de la fédération depuis douze ans, nous a quittés jeudi 12 février suite à une longue maladie.
Nous étions nombreux à la connaître, à avoir travaillé et milité avec elle, de près ou de plus loin selon les cas. Tous nous appréciions sa gentillesse, sa ténacité et son courage au quotidien qui forçait l'admiration. Son engagement pour la fédération, son adhésion à un combat pour une justice plus humaine, ont largement contribué à faire avancer notre association, par le travail qu'elle a effectué et, au-delà, son engagement de conviction, militant.
Elle créait du lien entre nos associations depuis des années et était également notre mémoire: face aux changements de présidents, d'administrateurs, de bénévoles, aux changements de locaux, aux créations et dissolutions d'association, Frédérique était là pour nous rappeler d'où venait notre fédération et la faire avancer avec nous.

Toutes nos pensées vont à sa famille, et en particulier à ses enfants, dont nous partageons la peine.

Nous transmettrons à sa famille tous les messages de condoléances et les témoignages que vous nous enverrez. 

Lire la suite...

Nos voeux pour 2015

Si l'image ci-dessous s'affiche mal, suivre ce lien.
La FARAPEJ vous présente ses meilleurs voeux pour l'année 2015 et souhaite, cette année encore, poursuivre avec vous la réflexion et l'action pour une justice pénale plus constructive, dont la prison cesserait d'être le pilier central.
La FARAPEJ continuera d'agir auprès des associations, des personnes confrontées à la justice et du grand public, pour les aider à s'orienter et à comprendre le fonctionnement, les enjeux et les évolutions de la prison et de la justice.

Lire la suite...

Conférence de l'UNAF sur Parentalité et Prison

Parentalité et prison.
Réalités, enjeux et perspectives
Mardi 13 janvier 2015 à 18H
L'UNAF (Union Nationale des Associations Familiales) organise mardi 13 janvier, dans le cadre de l'université des familles, une conférence sur le thème de la parentalité et de la prison. La conférence aura lieu au siège de l'UNAF dans l'Auditorium Laroque au 28 place Saint-Georges (Paris 9ème) le 13 janvier de 18H à 20H et sera
Les intervenants qui prendront la parole sont:
  • Marie Douris, maître de conférence à l'UCLy;
  • Pascal Roman, professeur de psychologie à l'université de Lausanne;
  • Caroline Touraut, docteur en sociologie, chargée d'étude à la Direction de l'administration pénitentiaire;
  • Pauline Selliez, directrice des services pénitentiaires, bureau des politiques sociales et de l'insertion, Direction de l'administration pénitentiaire.
L'UNAF indique dans sa présentation considérer que "l’accès de l’enfant à ces deux parents est un droit fondamental qui nécessite à cette fin un aménagement spécifique du milieu de vie carcérale. Les unités de vie familiale constituent à ce titre le lieu privilégié pour ces rencontres qui doivent pouvoir avoir lieu dès la naissance. Elle souhaitait ainsi leur généralisation, comme le recommande le Contrôleur général des lieux de privation de liberté dans son rapport d’activité de 2010. Elle estimait en outre que l’enfant doit pouvoir entrer et sortir librement du milieu carcéral afin de rencontrer l’autre parent, titulaire de l’autorité parentale. De même, toute personne autorisée par la mère, doit pouvoir rencontrer l’enfant sans avoir à obtenir pour ce faire un permis de visite spécifique, ce que prévoit une circulaire de 1999, pas toujours correctement appliquée."

Lire la suite...