La FARAPEJ, une Fédération d'Associations pour se Former, Réfléchir et Agir sur la Prison et la Justice.

Sensibiliser et informer le grand public sur la prison et la justice : pourquoi et comment ? Rendez-vous le 1er avril



Nos voeux pour 2015

Si l'image ci-dessous s'affiche mal, suivre ce lien.
La FARAPEJ vous présente ses meilleurs voeux pour l'année 2015 et souhaite, cette année encore, poursuivre avec vous la réflexion et l'action pour une justice pénale plus constructive, dont la prison cesserait d'être le pilier central.
La FARAPEJ continuera d'agir auprès des associations, des personnes confrontées à la justice et du grand public, pour les aider à s'orienter et à comprendre le fonctionnement, les enjeux et les évolutions de la prison et de la justice.

Lire la suite...

Conférence de l'UNAF sur Parentalité et Prison

Parentalité et prison.
Réalités, enjeux et perspectives
Mardi 13 janvier 2015 à 18H
L'UNAF (Union Nationale des Associations Familiales) organise mardi 13 janvier, dans le cadre de l'université des familles, une conférence sur le thème de la parentalité et de la prison. La conférence aura lieu au siège de l'UNAF dans l'Auditorium Laroque au 28 place Saint-Georges (Paris 9ème) le 13 janvier de 18H à 20H et sera
Les intervenants qui prendront la parole sont:
  • Marie Douris, maître de conférence à l'UCLy;
  • Pascal Roman, professeur de psychologie à l'université de Lausanne;
  • Caroline Touraut, docteur en sociologie, chargée d'étude à la Direction de l'administration pénitentiaire;
  • Pauline Selliez, directrice des services pénitentiaires, bureau des politiques sociales et de l'insertion, Direction de l'administration pénitentiaire.
L'UNAF indique dans sa présentation considérer que "l’accès de l’enfant à ces deux parents est un droit fondamental qui nécessite à cette fin un aménagement spécifique du milieu de vie carcérale. Les unités de vie familiale constituent à ce titre le lieu privilégié pour ces rencontres qui doivent pouvoir avoir lieu dès la naissance. Elle souhaitait ainsi leur généralisation, comme le recommande le Contrôleur général des lieux de privation de liberté dans son rapport d’activité de 2010. Elle estimait en outre que l’enfant doit pouvoir entrer et sortir librement du milieu carcéral afin de rencontrer l’autre parent, titulaire de l’autorité parentale. De même, toute personne autorisée par la mère, doit pouvoir rencontrer l’enfant sans avoir à obtenir pour ce faire un permis de visite spécifique, ce que prévoit une circulaire de 1999, pas toujours correctement appliquée."

Lire la suite...